>

DECONTAMINATION DES EAUX DE DEBLOCAGE

Post detail image

Depuis de nombreuses années, l’industrie ophtalmique tend à remplacer l’alliage de blocage des verres par des techniques alternatives en raison de la toxicité des alliages thermofusibles ; ces derniers sont néanmoins encore utilisés dans un certain nombre d’applications. Il convient de contrôler les eaux résiduaires provenant de l’opération de déblocage lorsque celle-ci est réalisée par trempage dans l’eau chaude.

L’alliage de blocage utilisé pour les verres organiques est un mélange métallique fondant à 47°C, constitué essentiellement de bismuth, de plomb, d’étain, de cadmium et d’indium.

La concentration de ces métaux peut atteindre plusieurs centaines de ppm dans une eau de déblocage au moment de son renouvellement ; ce rejet est donc fortement toxique et ne doit pas être déversé à la canalisation publique. Il est par exemple évacué comme déchet spécial par une entreprise agréée.

Lorsque le volume du rejet atteint une centaine de litres par jour, il devient économiquement intéressant de le traiter sur site au moyen du procédé Decofloc :

Les analyses ci-dessous illustrent l’efficacité du traitement : 

Le procédé Decofloc permet l’évacuation des rejets de déblocage des verres en conformité avec les normes environnementales.

Pour plus de détails, veuillez contacter notre division traitement des eaux.

Contactez-nous